Suzanne Valadon, à l'occasion de l'exposition au Centre Pompidou-Metz

Image représentant la conférence  Suzanne Valadon, à l'occasion de l'exposition au Centre Pompidou-Metz

Au tournant du XXème siècle, à l’heure où les femmes combattent sur le plan social, politique et artistique, Suzanne Valadon s’impose comme une figure majeure de l’art moderne. En 1894, elle est l’une des rares femmes à être acceptées à la prestigieuse Société Nationale des Beaux-Arts. Puis, en 1909, elle devient l'une des premières artistes à peindre un homme nu en pleine figure. Suzanne Valadon incarne le mythe de l’artiste libre, qui a su s’affranchir des contraintes et des tabous de son temps grâce à sa vision artistique et son caractère qui lui ont permis d'embrasser des sujets jugés, au mieux impudiques, voire immoraux. Son œuvre connaît un nouvel intérêt au XXIème siècle, porté par les études féministes et de genre dans l’histoire de l’art. L'exposition Suzanne Valadon. Un monde à soi au Centre Pompidou-Metz met en lumière l’étendue, la richesse et la complexité de son travail, prédisant l’expressionnisme et le fauvisme alors en germe.

Cette conférence propose de déjouer le mythe autour de la vie de Suzanne Valadon, tantôt modèle, mère, femme et artiste, pour la situer pleinement au sein de l’histoire de l’art du XXème siècle. Sa visée sera double : révéler les influences artistiques qui ont marqué son œuvre, héritière de la tradition du portrait flamand et français du XVème siècle ainsi que des attitudes de la Renaissance italienne, et montrer comment elle s’est imposée rapidement comme une figure incontournable de la modernité en France et au-delà, dans la peinture comme dans le dessin.

Image : © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Jacqueline Hyde.


Votre conférencière :

Chiara Parisi est directrice du Centre Pompidou-Metz depuis décembre 2019 et est commissaire de l'exposition Suzanne Valadon. Un monde à soi.


Les dates à retenir :

1865 : Suzanne Valadon, dite Marie-Clémentine Valadon, naît à Bessines-sur-Gartempe, en Haute-Vienne.

1873 : elle exécute ses premiers dessins.

1880-83 : après une période au cirque, devient modèle. Elle se fait alors appeler Maria. Pose pour Puvis de Chavannes, puis pour Renoir, Toulouse-Lautrec, Jean-Jacques Henner, Wertheimer, Vojtech Hynais. Elle décide de se faire appeler Suzanne.

1883 : elle donne naissance à Maurice Utrillo. Elle réalise un autoportrait au pastel, sa première œuvre connue.

1894 : Valadon rencontre Edgar Degas, avec qui elle se lie d’amitié. Il lui enseigne la gravure en taille douce sur sa propre presse. Elle expose pour la première fois au Salon de la Société nationale des Beaux-arts (5 dessins d’enfants).

1909 : elle rencontre André Utter, et peint d’après lui Été, dit Adam et Ève, premier nu masculin frontal réalisé par une artiste femme (a priori). C’est une année clé : Valadon se consacrera désormais majoritairement à la peinture. Elle emménage au 5, impasse de Guelma à Montmartre, près de Georges Braque, Raoul Dufy, Gino Severini.

1911 : elle réalise sa première exposition personnelle, à la galerie Clovis Sagot, et commence à exposer au Salon des Indépendants.

1912 : pour la première fois, son œuvre est présentée à l’étranger, à l’occasion de l’exposition de groupe Neue Kunst, sur la Hans Goltz Odeon Platz de Munich.

1924 : elle signe un contrat avec la galerie Bernheim-Jeune. L’état achète La Chambre Bleue.

1938 : Valadon meurt. Elle laisse derrière elle une œuvre de près de 500 toiles, 300 dessins et une trentaine de gravures.


À lire pour aller plus loin :

Daniel Marchesseau (dir.), Suzanne Valadon, cat. exp., 26 janvier-27 mai 1996, Martigny, Fondation Pierre-Gianadda, 1996.

Nancy Ireson (dir.), Suzanne Valadon, Model, Painter, Rebel, cat. exp., Philadelphie, The Barnes Foundation, 26 septembre 2021 – 9 janvier 2022, et Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek, 24 février-31 juillet 2022, Philadelphie et Londres, The Barnes Foundation et Paul Holberton Publishing, 2021.

Magali Briat-Philippe et Anne Liénard (dir.), Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940, cat. exp., 7 novembre 2020 – 14 février 2021 et 13 mars-27 juin 2021, et Bourg-en-Bresse, Limoges et Paris, Monastère royal de Brou, Musée des Beaux-Arts et Éditions In fine, 2020.

Jeanne Champion, Suzanne Valadon, Paris, Fayard, 2003.

Thérèse Diamand Rosinsky, Suzanne Valadon, New York, Universe Publishing, 1994.

Jeanine Warnod, Suzanne Valadon, Paris, Flammarion, 1981.


Visioconférence en VOD

Sophie Bernal
02_Histoire de l’art