Angkor, la cité engloutie par la jungle

Image représentant la conférence  Angkor, la cité engloutie par la jungle

Du IXème siècle jusqu'en 1431, le peuple khmer domine l'Asie du Sud-Est et édifie une cité avec plus de mille temples dont le plus grand temple du monde, Angkor Vat, mais ce n'est qu'à la fin du XIXème siècle qu'un chasseur de papillon redécouvre cette cité mystérieusement engloutie par la jungle...


Votre conférencier :

Titulaire d’un Master 2 d’histoire, d’un magistère et d’un diplôme universitaire d’hébreu, Elias Akoka-Vigneron est professeur d'histoire.


Les dates à retenir :

889-910 : règne de Yasovarman Ier (qui a pour cuirasse la gloire) qui établie sa capitale à Yasodharapura (aujourd’hui appelée Angkor, « la ville »).

1113-1145/50 : règne de Suryavarman II (qui a pour cuirasse le soleil), construction d’Angkor Vat.

1181-1218 : règne de Jayavarman VII (qui a pour cuirasse la victoire), construction du Bayon.

1243-1295 : règne de Jayavarman VIII : réaction shivaïte.

1296-1297 : séjour à Angkor du diplomate chinois, Zhou Daguan, qui laisse une description de la ville.

La dernière inscription connue sur un pilier date de 1327.

1352 : la ville est conquise par le royaume d’Ayutthaya.

1431 : après plusieurs pillages thaïs la ville est abandonnée (hormis un bref retour au XVIème siècle).


À lire pour aller plus loin :

Bruno Dagens, les Khmers, guide des belles lettres des civilisations, 2003.

Bruno Dagens, Angkor, la forêt de pierre, Gallimard, 1989.

Thierry Zéphir, l’empire des rois khmers, Découverte Gallimard, 1997.

Pierre Loti, Angkor, Magellan et Cie, 2005.


Visioconférence en VOD

Elias Akoka-Vigneron
01_Histoire